Organisation mariage

Professionnels du mariage dans la région de Mayotte.

Le Département français d’Outre-Mer (DOM), Mayotte, est composé de 2 îles principales et de multiples îlots. Situé dans l’archipel des Comores, dans l’océan Indien, Mayotte voit sa superficie de 376 km² partagée entre les différentes îles volcaniques.
Cette région administrative française, localisée entre l’île de Madagascar et l’est du continent africain, a vu apparaitre une culture mahoraise métissée. Preuve d’une culture forte, au quotidien, le shimaore est préféré au français (langue officielle).
La région, au climat tropical, héberge une biodiversité exceptionnelle grâce à la présence de paysages et d’écosystèmes diversifiés (lagon, mangroves, forêts humides, littoraux…). L’immense lagon, presque fermé par une double barrière corallienne, accueille ainsi une grande variété d’espèces aquatiques, il est également le théâtre des parades nuptiales, de la mise-bas et de l’allaitement des baleines à bosse. On y trouve quelques espèces endémiques comme le maki (lémurien), le souimanga (oiseau) ou l’Aloe mayottensis (baobab).

Mayotte

Grande-Terre (ou Mahoré).

C'est l’île principale de Mayotte avec une superficie de 363 km². Quinze des dix-sept communes de Mayotte se concentrent sur Grande-Terre. Ainsi, elle abrite Mamoudzou, le chef-lieu mahorais, où coexistent tradition et modernité. On y découvre le promontoire de Mahabou, le marché couvert et bien d’autres attractions touristiques. Une barge relie Mamoudzou à Dzaoudzi (sur l'île Petite-Terre). Sur l’île se trouvent également, entre autres, la commune de Tsingoni et sa mosquée en pierre ou Bandrélé et son écomusée présentant l’extraction du sel à partir du limon.

Petite-Terre (ou Pamanzi).

2ème île de Mayotte par sa superficie (10,95 km²), se compose des communes de Dzaoudzi et Pamandzi. C’est sur cette île que s'est installé l’aéroport international mais aussi les militaires, les ressources en électricité et carburant de Mayotte. La ville de Dzaoudzi, ancien chef-lieu, se trouve sur un piton rocheux relié par le Boulevard des Crabes, une digue artificielle, au reste de l’île. De là, on part en excursion vers le lac Dziani, lac de cratère à l'eau riche en soufre, situé au sommet d'un volcan éteint.

Les principaux îlots, M’tsamboro et M’bouzi, respectivement de 2 km² et 82 ha, n’accueillent aucune ville. M’tsamboro, est habitée par des pêcheurs et est réputée pour la culture d’oranges. Pour ce qui est de M’bouzi, elle n'est pas habitée et est devenue depuis l'année 2007 une Réserve Naturelle Nationale (RNN).